Comment améliorer votre intérieur ?


Que la lumière soit !

Nous avons tous besoin de lumière pour nous sentir bien… En effet, celle-ci assure notre équilibre, règle notre horloge interne et limite nos besoins en lumière artificielle. Les pièces sombres sont d’ailleurs néfastes à notre moral, d’où l’intérêt de maximiser la clarté dans nos espaces de vie.  


Comment bien doser la lumière ?

Cela dépend avant tout des dimensions de la pièce. Généralement, il est recommandé que la surface vitrée totale soit équivalente à au moins 12 % de la surface habitable au sol. N’oubliez pas d’additionner la surface des fenêtres verticales et des fenêtres de toit dans votre calcul.

A noter : la quantité de lumière naturelle diminue au fur et à mesure que nous nous éloignons de la fenêtre. La règle générale est de considérer que la lumière pénètre à l’intérieur jusqu’à environ 2 fois la hauteur de la fenêtre. Cela signifie que si le point le plus élevé de la fenêtre se trouve à 2 mètres, vous aurez besoin d’une autre source de lumière si une partie de la pièce se trouve à plus de 4 m (2 m x 2) de cette fenêtre.



Comment augmenter la clarté ?

Si la lumière naturelle est insuffisante, il est toujours possible d’agrandir les fenêtres existantes ou ajouter des fenêtres (de toit) supplémentaires. Signalons que plusieurs fenêtres de faibles dimensions offriront davantage de lumière qu’une seule grande. Vous trouverez plus d’inspiration ici. Vérifiez aussi si vous avez besoin d’un permis d’urbanisme.

Autre solution : opter pour des couleurs claires (murs, meubles…) et des miroirs afin d’augmenter la luminosité d’un lieu. En effet, ces astuces permettent de réfléchir la lumière et d’agrandir visuellement la pièce. Les châssis blancs améliorent encore le résultat.

Pensez ”orientation”

L’orientation d’une pièce est déterminante au niveau de sa luminosité. Elle influence également la température de la pièce. Idéalement, une orientation au Sud privilégiera des fenêtres de plus petites dimensions ou des protections solaires. Ces dernières, si elles sont de qualité, empêcheront la lumière et la chaleur d’atteindre la fenêtre.

Les pièces de vie les plus utilisées seront de préférence situées à l’Est, au Sud et à l’Ouest afin de bénéficier de la lumière directe du soleil. Le côté Est est en outre idéal pour les chambres, car le lumière du matin permet de vous réveiller naturellement. Les pièces secondaires dans lesquelles vous ne passez que peu de temps peuvent quant à elle se trouver au nord.



Privilégiez l’espace 

Le sentiment d’espace est tout aussi important que la lumière naturelle : si une pièce vous semble oppressante, elle vous rendra plus nerveux. De toute façon, nous avons besoin d’un espace libre minimal pour nous déplacer facilement dans notre lieu de vie.

Concrètement, l’idéal est de prévoir un espace libre minimum d’1,5 m sur 1,5 m dans le centre de la pèce. Analysez ensuite quel circuit vous empruntez dans la pièce, les lieux de croisement, et ceux où vous vous rendez souvent. Créez à chaque fois des espaces libres d’au moins 1 m autour des meubles pour laisser votre pièce respirer. 

A titre d’exemple, la taille d’une cuisine dépend du nombre de personnes qui la fréquentent. Une cuisine de 3,4 m de largeur suffira en général pour 1 à 2 personnes. Pour 3 ou 4 occupants, comptez plutôt 4,2 m d’espace de travail. Pour les familles plus nombreuses, un minimum de 5 m est requis.

Sans la salle de bains, conservez un espace libre d’1,3 m sur 1,3 m au centre pour être à l’aise devant le lavabo, entrer dans la douche ou aller aux toilettes. Une douche de 90 cm de côté constitue quant à elle un standard suffisant.

Dans la chambre à coucher, prévoyez 90 cm d’espace libre autour du lit pour y entrer et en sortir aisément (et y placer des tables de nuit si nécessaire). Pour sortir facilement vos vêtements de votre garde-robe et atteindre toutes les étagères sans encombre, comptez également un mètre d’espace libre.

Le long des portes, vous aurez besoin d’au moins un demi-mètre d’espace supplémentaire (dans toutes les directions) pour pouvoir les ouvrir aisément. Les portes seront en outre orientées l’une vers l’autre et un espace d’au moins 80 cm entre les deux sera requis lorsqu’elles seront ouvertes en même temps.



Augmentez la sensation d’espace 

Par effet d’optique, vous pouvez également donner une impression d’espace à vos pièces. Pour ce faire, l’idéal est de choisir des coloris clairs (murs, meubles, etc.) et des miroirs. Des motifs verticaux (peinture ou papier peint) rendront visuellement la pièce plus haute et plus étroite. Quant aux lignes horizontales, à l’inverse, elles offriront une sensation de largeur.

Une autre astuce consiste à cacher les objets derrière les portes des armoires. En effet, plus l’espace est épuré, plus la pièce semble spacieuse (et propre). Occupez enfin les espaces perdus (sous les escaliers par exemple) avec des meubles ou des étagères pour gagner de la place, et installez des portes coulissantes pour préserver de l’espace au sol.

Lisez aussi nos conseils pour optimiser vos espaces de rangement.

Jouez sur la vue 

Outre la lumière, les fenêtres offriront aussi, dans l’idéal, une vue agréable sur l’extérieur. Il n’est en effet pas très réjouissant de devoir fixer un mur lorsque vous travaillez, cuisinez où vous trouvez dans votre canapé. 

La hauteur idéale d’une fenêtre est liée aux membres de la famille et à leur taille : il faut que chacun puisse jeter un œil dehors, même les plus petits ! La partie inférieure de chaque fenêtre se trouvera de préférence entre 70 cm et 1,1 m du sol. Veillez de toute façon à ce que la hauteur de la fenêtre soit suffisante pour atteindre le fond de la pièce (la lumière pénètre jusqu’à 2 fois la hauteur de la fenêtre).

La sécurité à l’étage 

À l’étage, personne ne devra risquer de basculer facilement par une fenêtre ouverte. Les fenêtres se trouveront donc à au moins 1 m du sol, à moins de prévoir une balustrade. Il existe également des fenêtres (de toit) dont la partie basse reste fixe, et où seule la partie supérieure peut s’ouvrir.

Pour les fenêtres qui commencent à moins de 90 cm et comportent un risque de chute d’un mètre et demi et plus, un verre de sécurité sera appliqué. Celui-ci diminuera le risque de chute et de blessure dû aux bris de verre (si vous heurtez ou tombez sur la vitre).

Pour la nuit, il existe différentes solutions pour assombrir vos pièces : par exemple des volets à l’extérieur, mais aussi des stores occultants à l’intérieur. Si votre fenêtre (de toit) est hors de portée, un système motorisé avec télécommande s’avèrera particulièrement confortable.

De l’extérieur vers l’intérieur

Si vous pouvez regarder à l’extérieur, l’inverse est également vrai ! Les passants et/ou voisins auront une vue plongeante sur vos activités, surtout si vous éclairez l’intérieur lorsqu’il fait plus sombre dehors. Pensez donc à vous protéger des regards indiscrets en plaçant des stores, des rideaux, des volets…

A noter qu’il existe aussi différentes solutions intégrées pour occulter les fenêtres de toit.

cet article vous a t-il plu ?

S'inscrire

Inscrivez-vous pour découvrir les dernières inspirations et conseils pour votre projet