ConstructR
s'inspirer

Un air plus sain !

Saviez-vous que nous passions près de 80% de notre temps à l’intérieur ? Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, notre petit cocon douillet, propre et aseptisé est en réalité une source de pollutions diverses.

Au bureau ou à la maison, le climat intérieur nous pollue tout autant que les gaz d’échappement… Au banc des accusés : tabac, humidité, résidus de peinture, désodorisants... Toutefois, certains gestes vous permettront de réduire fortement cette pollution ainsi que ses conséquences sur la santé (maux de tête, fatigue, allergies,…)


Sept réflexes pour assainir son intérieur

  1. Aérez ! : ouvrez grand vos fenêtres, hiver comme été, au moins 10 minutes par jour, si possible dans toutes les pièces. Si vous disposez d’une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée), entretenez-la scrupuleusement.
  2. Pas de tabac : les particules toxiques qui émanent des cigarettes se fixent sur les tissus et le mobilier, continuant à vous intoxiquer, même après aération. C'est ce que l'on appelle le tabagisme passif au troisième degré.
  3. Des produits ménagers naturels : qu’ils soient écologiques, bio, ou totalement naturels comme le vinaigre, le bicarbonate de soude ou le citron, ils préserveront votre santé (et en plus, ils sont super efficaces !)
  4. Des matériaux de bricolage verts : colles, solvants, vernis, peintures… Ces produits courants contiennent des composés organiques volatils, les COV, qui s’attaquent aux bronches et sont néfastes pour le système nerveux. Remplacez-les par des peintures écologiques, des enduits à base d’argile, de terre crue ou de chaux. Privilégiez aussi les  revêtements naturels en bois, pierre,…
  5. Des huiles essentielles : remplacez vos bâtonnets d'encens et vos bougies parfumées par des huiles essentielles, exemptes de substances toxiques. En effet, tous les désodorisants d'intérieur contiennent des parfums qui, lors de leur combustion, provoquent des émanations de substances dangereuses.
  6. Des meubles anciens : le mobilier neuf est souvent constitué de panneaux de bois reconstitué (incluant colle, laque et solvants). Ces émanations toxiques restent actives pendant 5 ans. En achetant du mobilier d'occasion (ça tombe bien, le vintage revient en force !) vous contournez le problème.
  7. Laissez votre voiture dehors : en effet, des émanations toxiques peuvent perdurer pendant 30 minutes après l’arrêt d’un véhicule. Attention, donc, si cet espace jouxte les pièces de vie.

cet article vous a t-il plu ?

Rejoindre ConstructR

Inspirez vous, sauvez des projets et trouvez des professionnels

Mon projet a été réalisé en quelques semaines grâce à l'inspiration que j'ai trouvée sur ConstructR

Marc C.

35 ans - Namur