Qu'est-ce qu'une maison passive ?

Une maison passive nécessite 80% d’énergie en moins qu’une maison dotée d’un système de chauffage traditionnel... Super isolée, super ventilée, elle est aussi 30% plus chère en moyenne qu'une maison "classique"...

Dans une maison passive, les besoins énergétiques n'excèdent pas 15 kWh/m²/an. Ce qui correspond à une installation de chauffage d’une puissance maximale de 10 W/m².

Quand isolation rime avec ventilation

Dans une maison passive, l’enveloppe du bâtiment est isolée en profondeur, ce qui permet d'éviter un système de chauffage conventionnel.

Pour aérer ce type de bâtiment, un système de ventilation mécanique avec récupération de la chaleur est obligatoire. Concrètement, la chaleur (provenant de l’air vicié ou humide de la cuisine, de la salle de bains, des toilettes ou des débarras) est récupérée pour réchauffer l'air frais extérieur, qui est ensuite insufflé en permanence dans les pièces à vivre et les chambres.

Quels avantages ?

Outre les économies d'énergie, la maison passive est exempte de courant d’air et la température y est homogène. La qualité de l’air y est également optimale, et le confort acoustique assuré par le triple vitrage. De plus, l’orientation du bâtiment optimise l’apport de luminosité.

Revers de la médaille : le prix ! En effet, les suppléments liés à l’isolation, à l’étanchéité de l’air, au système de ventilation et à la menuiserie représentent un gros investissement de départ. Le tout serait rentabilisé après 10 ans, en moyenne. Les primes et mesures fiscales permettent aussi de réduire le retour sur investissement.

cet article vous a t-il plu ?

Rejoindre ConstructR

Inspirez-vous, sauvegardez des projets et trouvez des professionnels