Quels labels de qualité pour votre chaudière ?

Lors de l'achat d'une chaudière, les consommateurs font confiance aux différents labels de qualité. Mais que signifient-ils exactement ?

Le marquage CE

Il s’agit d’un label européen signifiant « conforme aux exigences » en matière de sécurité, de santé et de protection de l'environnement. Obligatoire dans de nombreux pays, il certifie que le produit a été évalué avant sa mise sur le marché. Attention : il ne s’agit pas d’une certification « made in Europe ». La marque CE garantit simplement que le produit répond aux normes techniques et qu’il peut circuler librement sur tout le territoire européen.

Optimaz et Optimaz Elite

Ces labels sont destinés aux combinaisons chaudières à mazout basse température/brûleur. Ils sont attribués par le CEDICOL, un organisme d’experts indépendants, dont le principal critère d’évaluation est le rendement (seuls les appareils avec un rendement de plus de 93% portent le label Optimaz). Le label Optimaz Elite est quant à lui décerné aux chaudières à condensation qui atteignent un rendement de combustion de 97,5%.

Les rejets polluants (taux de dioxyde de carbone, opacité des fumées, oxydes d’azote…) sont eux aussi contrôlés. Ils doivent être inférieurs à certaines valeurs. On parle généralement de 30% d'émissions de CO2 en moins par rapport à une chaudière de 20 ans ou plus. De plus, Optimaz et Optimaz Elite exigent deux ans de garantie sur le matériel et cinq ans sur l’échangeur de chaleur. Attention, toutefois : si ces labels offrent une garantie sur la qualité du matériel choisi, ils ne permettent pas de comparer les équipements entre eux (aucune valeur chiffrée n'est fournie avec "l'étiquette Optimaz").

HR+ et HRTop

Il s’agit de deux labels belges. HR+ est octroyé aux poêles économiques en énergie, aux chaudières de sol et aux chauffages muraux. HRTop concerne quant à lui les chaudières à condensation à gaz économique.

Les chaudières HR+ répondent aux exigences minimales édictées par les lois et règlements. Ne vous contentez donc pas de ce seul label. Dans ce cas, le brûleur s’éteint quand la température souhaitée est atteinte. Le système tient compte de la chaleur émise par le soleil ou les appareils électroménagers etc. Il permet donc de fonctionner avec la plus basse température d’eau possible, quelles que soient les conditions climatiques.

Le label HRTop offre quant à lui des garanties de rendement utile supérieures à ce qu'impose la législation. En l'occurrence, le rendement doit être de 95% à puissance nominale (la température moyenne de l'eau à 70°C) et de 107% en charge partielle, lorsque la condensation à lieu. Attention : le rendement exigé correspond à celui des moins bonnes chaudières à condensation.

Le label Der Blaue Engel

Pour les poêles à pellets, il n'existe pas de label belge. En revanche, plusieurs pays européens proposent des labels généralistes (Umweltzeichen, Der Blaue Engel, Nordic Swan, etc.) ou spécialisés dans les appareils de chauffage (Flamme verte, etc.).

Le label Der Blaue Engel (l'Ange Bleu) est donc octroyé à des chaudières à pellets, dont la puissance ne dépasse pas 50 kW. Ces appareils doivent répondre à une série de critères relatifs à la performance et à l'émission de gaz nocifs. Les chaudières doivent également satisfaire à la norme DIN EN 303-5 concernant le comportement structurel et la sécurité. Dans ce cas, le rendement doit être supérieur à 90% en pleine charge et à 88% à charge partielle.

Ce label offre des garanties réelles sur les performances de ces appareils (car elles sont mesurées par un laboratoire agrée indépendant). Néanmoins, les puissances considérées restent relativement limitées.

cet article vous a t-il plu ?

Rejoindre ConstructR

Inspirez vous, sauvez des projets et trouvez des professionnels