Les volets : la sécurité et le style

Isolation renforcée, intimité, sécurité : les volets ont plus d’un tour dans leur sac. Mais entre les battants, les roulants, les coulissants, les intérieurs et les extérieurs, comment choisir ? Petit tour de piste.

Premier avantage : les volets renforcent l’isolation. En effet, il s’agit d’une « couche » supplémentaire devant nos fenêtres par où le froid (et la chaleur) s’engouffrent en priorité. Côté style, l’aluminium tient le haut du pavé, même si le bois, indémodable et authentique, possède toujours ses irréductibles (mais ce matériau est assez onéreux et son entretien fastidieux).Vous n’avez pas prévu d’infrastructures pour accueillir des volets ? Pas de panique : il existe des caissons extérieurs adaptés à tous les cas de figure, et dont l’esthétisme a beaucoup évolué ces dernières années. Même si l’idéal reste évidemment de prévoir le placement des volets lors de l’élaboration des plans afin de les rendre invisibles.  


Roulants, battants ou coulissants ?

1. Les volets roulants
Ceux-ci sont adaptés aux façades contemporaines. Les modèles mécaniques (que l’on remonte et descend à la main) se font aujourd’hui marginaux, à la faveur des radiocommandés, permettant de les contrôler d’une simple pression sur un bouton. Une programmation domotique permet également d’actionner plusieurs volets à la fois ou de les fermer tous ensemble, même pendant l’absence des occupants, afin de simuler une présence. Les volets roulants peuvent être intérieurs ou extérieurs. Dans le premier cas, ils sont intégrés dans l’épaisseur du mur ou de l’isolation et se logent dans un espace aménagé au-dessus de la baie de la fenêtre. Ils sont plus esthétiques car intégrés à l’architecture. Ils sont aussi plus sûrs, car il est impossible de les arracher. Les volets extérieurs se présentent quant à eux comme un ensemble monobloc « prêt à monter ». Un caisson où s’enroulent les lamelles est alors placé au-dessus de la fenêtre. Points forts : ils ne nécessitent pas de travaux lourds et sont moins chers que les intérieurs.  

2. Les volets battants
Ils sont répandus dans les maisons existantes, mais rares dans les bâtiments neufs. Ils se déclinent le plus souvent en bois, mais existent aussi en alu, PVC, et même en métal. Point faible : on est obligé d’ouvrir les fenêtres (plutôt désagréable en hiver) pour les actionner. Toutefois, il existe aujourd’hui des modèles avec un moteur électrique et un bras sur chacun des deux ventaux. Les modèles les plus sophistiqués proposent même un déclenchement à distance en fonction de l’ensoleillement, de la température et du vent.

3. Les volets coulissants
Très design, ces modèles reviennent au goût du jour depuis une quinzaine d’années car les architectes en sont friands. Parfois considérés comme des « décorations de façade », ces volets sont peu gourmands en espace. Il existe des modèles pliables (qui coulissent en se repliant perpendiculairement à la fenêtre) et coulissants (qui opèrent un mouvement long ou à l’intérieur des murs de la façade).

Points d’attention

  • Si vos fenêtres sont proches les unes des autres, il sera préférable d’opter pour des volets roulants ou coulissants plutôt que battants, qui se chevaucheront et/ou occuperont toute la façade.
  • Un volet roulant automatisé permet d’accroître la performance thermique de 25% par rapport à un double vitrage standard en hiver.
  • Il existe des volets roulants fonctionnant à l’aide d’un panneau solaire en silicium amorphe placé sur le caisson.

cet article vous a t-il plu ?

plus de ConstructR

Piscine autoportante ou semi enterrée, une véritable piscine !
5341d89cd5b03d308158bb61e5e50a54
Lire cet article
Construire en bois : plusieurs possibilités
85e3f48d32f8329962ed22793fd0c0d8
Lire cet article
Bardage en bois : comment l'entretenir ?
261da719b8b7f737ae694ad8175e1f81
Lire cet article

S'inscrire

Inscrivez vous pour dévourir les dernières inspirations et conseils pour votre projet