Le jeu des flammes

Chaleur directe, ambiance réconfortante, design étudié… Les foyers d’aujourd’hui -  qu’ils soient au bois, au gaz, aux pellets ou au bioéthanol - ont tout pour plaire…

Le printemps est à nos portes, mais l’hiver s’avère long et rude… Les foyers demeurent donc nos meilleurs alliés. A plus forte raison qu’ils arborent désormais un look plus épuré, plus longiligne et plus esthétique, les transformant en véritables objets de décoration dans nos salons. Le tout en veillant aux économies d’énergie, véritable défi de notre époque !


Quelles tendances ?

Selon les spécialistes du secteur, le public est surtout attiré par « le jeu des flammes », à la fois apaisant et chaleureux. Peut-être est-ce pour cette raison que les vitres s’élargissent toujours davantage. Dans un souci de minimalisme et d’intégration, le foyer s’encastre aussi de plus en plus souvent. Il se niche notamment dans des meubles multifonctions abritant la TV, des bibelots, des livres… Et il n’est plus forcément noir : on a dernièrement vu apparaître sur le marché d’autres teintes, dont le blanc tient la première place. Côté confort, les poêles et foyers d’aujourd’hui sont souvent contrôlés via une télécommande. De plus, ils s’autorégulent afin d’exploiter totalement la combustion, tout en tenant compte de la température ambiante.

Feu ouvert, cassette ou poêle ?

  • Le feu ouvert : il s’agit du foyer le plus authentique grâce à l’odeur et au crépitement du bois. Revers de la médaille : son rendement est plutôt mauvais puisqu’il oscille entre 10 et 20 % (le reste de la chaleur s’évacuant par la cheminée). De plus, ce système est assez salissant.
  • La cassette encastrable : certains modèles fonctionnent indifféremment avec la porte ouverte ou refermée, au gaz ou au bois. Rentable, ce système atteint jusqu'à 80 % de rendement (avec porte fermée). Malheureusement, le ventilateur intégré peut être quelque peu bruyant.
  • Le poêle : très performant, il atteint un rendement de 75 %, voire 90 % et plus s’il est en stéatite (qu’il fonctionne au bois, au gaz, au charbon ou aux pellets). De plus, les poêles affichent aujourd’hui un look plus design, plus élancé et épuré,… Point faible : le poêle dispose en général d’une petite vitre, ce qui rend le jeu des flammes presqu’inexistant.

L’éthanol : agréable mais peu rentable

Autre tendance épinglée : le foyer à l’éthanol. Dépourvu d’odeur et d’émanation toxique, ce système peut-être installé dans n’importe quelle pièce car il est très sécurisant. De plus, son fonctionnement est très simple : il suffit de remplir le réservoir et de l’allumer avec un briquet. On l'éteint ensuite avec un couvercle. Une fois rempli, il peut brûler pendant 5 à 6h. Malheureusement, son prix est élevé, et il ne chauffe presque pas : son rôle est surtout esthétique.

cet article vous a t-il plu ?

Rejoindre ConstructR

Inspirez vous, sauvez des projets et trouvez des professionnels

Mon projet a été réalisé en quelques semaines grâce à l'inspiration que j'ai trouvée sur ConstructR

Marc C.

35 ans - Namur