La tuile solaire : belle et fonctionnelle

De plus en plus tendance, la tuile solaire permet de produire de l’électricité domestique (de la même façon qu’un panneau photovoltaïque) tout en préservant l’esthétisme de la toiture…

La tuile solaire (également appelées tuile photovoltaïque) n’est pas réellement une nouveauté. Elle a été créée il y a environ 18 ans par une entreprise belge du nord du pays. Son principe est simple : une tuile synthétique équipée de cellules photovoltaïques produit de l’électricité. Tout comme pour les panneaux solaires classiques, le circuit électrique est assuré en reliant les tuiles entre elles.


Quels avantages ?

  • La légèreté : la tuile solaire est beaucoup plus légère qu’un panneau solaire pour un même rendement.  
  • L’esthétisme : la tuile solaire se « fond » dans la toiture de façon naturelle. La finition est possible à l’aide de tuiles angulaires, de demi tuiles et de tuiles faîtières. De plus, ces tuiles en plastique ne se décolorent pas, évitent la formation de mousse, résistent au gel et sont incassables.
  • Des économies d’eau chaude : les tuiles solaires sont équipées de canaux de refroidissement pour qu’elles ne se déforment pas sous la chaleur. Cette chaleur récupérée peut servir au chauffage par le sol. On estime qu’une famille peut économiser environ 15% sur sa facture d’eau chaude via ce système.
  • Moins de main d’œuvre : dans le cas d’une nouvelle construction, si vous optez pour un toit en tuiles solaires, vous ne paierez qu’une seule fois la main d’œuvre (contrairement aux autres installations solaires où il faut à la fois rétribuer le couvreur pour le toit et l’installateur de panneaux solaires).  
  • La préservation de l’environnement : les tuiles solaires sont totalement recyclables. En fin de vie, elles peuvent être démontées et les pièces récupérées.
  • La flexibilité : grâce à leur faible poids, les tuiles solaires peuvent être installées sur tous types de charpente, de toiture existante ou neuve. Elles sont donc indiquées à la fois dans les nouvelles constructions et les rénovations.  
  • La simplicité : l’installation n’est pas soumise à un permis d’urbanisme, sauf s’il s’agit de monuments et de paysages classés. A ce propos, des tuiles solaires ont récemment été choisies pour la restauration d’un immeuble classé de Victor Horta à Jette. Tout est possible !
  • L’aspect pratique : en cas de panne, vous pouvez rapidement remplacer la tuile solaire défectueuse.

Combien ça coûte ?

Tout dépend du type de toit, de l’orientation de la maison et de celle de la toiture. Mais pour une toiture d’environ 40 m² qui bénéficie d’un bon ensoleillement, il faut compter environ entre 20 et 25 000 €, placement compris. Notons que ceux qui ne disposent pas du budget requis peuvent faire installer des tuiles factices, qui seront remplacées par un module photovoltaïque dès que leur épargne le leur permettra.

cet article vous a t-il plu ?

plus de ConstructR

Toiture plate ou toiture inclinée : comment choisir ?
b19fc7683805f92d12c3a30163f31bc3
Lire cet article
Les avantages et inconvénients du poêle à pellet.
a000df6aa6a5453984c2d4e4417e4878
Lire cet article
Maison moderne, quelles sont les tendances?
9d2c37dd6a8856e3be247638bd66727b
Lire cet article

S'inscrire

Inscrivez-vous pour découvrir les dernières inspirations et conseils pour votre projet