Façade en brique, un revêtement contemporain


La façade, c’est la première chose que l’on voit d’une maison. C’est elle qui va lui donner son identité et son cachet. En Belgique, les façades en brique sont presque institutionnelles. Vous pensez qu’opter pour une brique de parement donnera forcément un aspect rustique à votre maison? Faux! Plus lisse, plus fine et sans joints, la brique se veut résolument contemporaine. On vous explique cela!

Les différents modes de fabrication des briques.

Brique moulée main : Des vraies briques moulées à la main, on n’en trouve plus beaucoup aujourd’hui. Le procédé a été industrialisé pour gagner du temps et pour garantir une certaine qualité. La technique consistait à enduire des blocs d’argile avec du sable, puis de les placer un à un dans un moule et ensuite de les cuire pour leurs donner de la résistance.


Brique étirée : Dans ce cas ci, l’argile est poussée au travers d’une sorte de grosse grille métallique dont la maille correspond à la taille de brique souhaitée. D'où un aspect plus régulier et plus anguleux. Ces faces planes lui donneront un aspect plus contemporain mais on peut aussi lui donner un aspect beaucoup plus rugueux en imprimant un motif dessus via une presse.

H2= Quelle couleur choisir?

Si autrefois on ne trouvait que des briques de couleur rouge, aujourd’hui il y a un vaste choix de tonalités passant par des tons gris, jaunes, oranges, rouges, bruns et allant jusqu’au noir. Vous avez donc l’embarras du choix!

La couleur de la brique dépend de l’argile qui sera utilisée mais, avec l’ajout de pigments, on peut avoir de nouvelles teintes. C’est ce qui explique la différence de prix entre une brique rouge naturelle et une brique grise ou noire pour laquelle on ajoute des pigments.


Même si les procédés de fabrication ont été mécanisés, cela reste un produit naturel. D’une production à l’autre, il peut parfois y avoir de petites variantes de teintes. Il est donc toujours conseillé de mélanger vos différents lots de briques avant de commencer votre façade pour éviter de vous retrouver avec une partie légèrement différente du reste.

La question des joints

Un joint traditionnel mesure environ 10 à 12 mm d’épaisseur. Ca n’as l’air de rien comme cela, mais figurez vous que cela représente tout de même 25% de la surface de votre façade!

Pour donner un aspect plus contemporain à votre façade en brique il y a deux options:

  • Plutôt que d’avoir un joint classique de couleur beige ou gris, pensez au joint ton sur ton. Des joints de la même couleur que vos briques uniformiseront votre façade.

  • La seconde option consiste à réduire l’épaisseur du joint. Pour cela, il y a deux techniques:

    • La version “collée” : à la place d’utiliser du mortier classique pour réaliser les joints, on va utiliser une colle. Résultat : un joint réduit à 3 ou 4 mm d’épaisseur. C’est ce qui donne l’impression d’une façade en brique sans joint. 

    • Le mortier colle : ici c’est un mélange de mortier et de colle qui sera utilisé et qui donnera un joint mince de 5 à 8 mm.

A noter que ces deux techniques sont plus coûteuses car la colle coûte plus cher que le mortier et parce qu’il faudra prévoir plus de briques étant donné qu’il y aura moins de joint.

Les plaquettes de parements.

Vous avez peut-être entendu parler de “plaquette de parement”. Il s’agit de briques qui ont été sciées pour ne plus avoir qu’une fine brique de 2cm d’épaisseur. Ces briques ne seront plus suffisamment résistantes pour supporter du poids. Ces briquettes seront donc collées contre un autre revêtement dans un but uniquement esthétique. Aujourd’hui, on isole de plus en plus nos façades. On perd du coup quelques centimètres d’épaisseur que l’on récupère grâce à ce système de briquette de parement. C’est une solution idéale aussi pour recouvrir une ancienne façade, ou même un mur intérieur, sans perdre trop d’espace.

Urbanisme

Avant d’acheter vos briques, renseignez vous bien auprès de votre commune. Certaines prescriptions urbanistiques imposent des conditions quant au choix du type de brique. Couleur, dimension, avec ou sans joints,...il n’est pas rare de rencontrer des communes qui refusent des briques aux teintes trop foncées par exemple. 

cet article vous a t-il plu ?

Rejoindre ConstructR

Inspirez vous, sauvez des projets et trouvez des professionnels

Mon projet a été réalisé en quelques semaines grâce à l'inspiration que j'ai trouvée sur ConstructR

Marc C.

35 ans - Namur