Et si on échangeait nos maisons ?

Depuis quelques années, une tendance émerge peu à peu dans le monde : il s’agit de « troquer » sa maison contre une autre, le temps d'un court ou d'un long séjour. Un concept à la fois audacieux et économique qui bouscule notre rapport  au tourisme…

L'échange de maisons est un concept de vacances simple : deux personnes s'entendent pour intervertir leur habitation pendant une période déterminée… Et l’idée plaît : en effet, selon Lonely Planet, quelque 250 000 échanges s'effectuent chaque année dans le monde. De plus, le mouvement touche tous les profils sociaux et professionnels, du célibataire endurci à la famille nombreuse, en passant par les seniors et les jeunes. Idem pour le type de logement : on trouve aussi bien des villas avec piscine que des chalets de montagne ou encore des appartements urbains.

Comment ça marche ?

Les candidats à l’échange s'inscrivent sur un site spécialisé en détaillant leur logement. Ensuite, libre à eux de se contacter pour négocier les modalités. Le site Internet n'intervient pas dans le processus. La seule garantie (souvent) offerte est le remboursement des frais d'inscription si aucun échange n'a eu lieu dans l'année.Quelques sites phares : www.trocmaison.com ; www.bienvenuealamaison.com ; www.intervac.org 

Une expérience positive

D’après les témoignages recueillis sur les sites spécialisés, les mauvaises expériences se font rares. En effet, une étude intitulée « My house is yours », menée auprès de 7 000 membres du site spécialisé HomeExchange.com, a révélé que 93 % des personnes interrogées se déclaraient satisfaites de leur expérience. Évidemment, le risque zéro n’existe pas…

Quels bénéfices ?

  • L’aspect économique : en échangeant votre maison, vous bénéficiez d’un bien « gratuit » n’importe où dans le monde.
  • L’authenticité : en vivant dans les meubles d’un autre, en dormant dans ses draps, en roulant dans sa voiture, etc., l’échangeur devient un « vrai local » bien loin des hôtels et cars touristiques.
  • Le lien : l'échange de maisons représente un moyen idéal de créer des amitiés partout dans le monde. En règle générale, les « échangeurs » communiquent pendant plusieurs mois afin de s’organiser au mieux. Certaines amitiés finissent par naître.
  • La générosité : la réussite passe avant tout par la générosité. Être généreux dans sa manière de se présenter en ligne, dans la communication avec l’autre, dans l’accueil qu’on lui réserve (avec un petit cadeau, par exemple), et par les gestes que l’on va poser chez lui (nourrir son chat, arroser ses plantes,…).
  • La flexibilité : il existe des offres d’échanges longue durée pour ceux qui voudraient partir plusieurs mois.

Précautions utiles

En cas d’échange avéré, contactez votre assureur afin de l’informer de l’identité des futurs occupants de votre maison et de la date de l’échange. Dans ce cas, la garantie nécessaire est la responsabilité civile villégiature.

Quand on échange sa maison pour la première fois, et même si ce n'est pas obligatoire (puisqu'il s'agit d'un prêt de logement), il est recommandé de signer un contrat. Certains organismes fournissent des modèles-types.

cet article vous a t-il plu ?

Rejoindre ConstructR

Inspirez vous, sauvez des projets et trouvez des professionnels

Mon projet a été réalisé en quelques semaines grâce à l'inspiration que j'ai trouvée sur ConstructR

Marc C.

35 ans - Namur