Coronavirus : et si on misait sur la pub online ?


L’heure est au coronavirus et les ménages sont confinés chez eux pour une période indéterminée. L’occasion de se concentrer sur son « chez soi », comme jamais auparavant... Mais aussi de se mettre à rêver de possibles améliorations... 

Avec le Covid 19, notre intérieur n’a jamais pris autant d’importance. D’abord parce qu’on y vit 24h/24, mais aussi parce qu’on a enfin le temps de le bichonner, de le nettoyer, de le ranger, de le réparer et... Même de se mettre à rêver d’aménagements divers, de possibles rénovations, voire même de déménagement et/ou de nouvelle construction... On a aussi tout le loisir de chercher et de trouver des informations sur les entreprises clé-sur-porte, les corps de métier, les architectes, et les autres acteurs du monde de la construction.

Cette période de « veille » est évidemment idéale pour préparer de nouveaux axes de communication (en préparant des articles et autres supports informatifs) décrivant les derniers produits des entreprises du secteur.

En effet, pour ne pas perdre la notoriété acquise au fil des années via une communication et/ou une publicité ciblée(s), LA solution actuelle semble être la pub online.

Le Covid 19 ne se transmettant pas via le Net, la pub online demeure le partenaire privilégié pour faire face à cette crise exceptionnelle. D’autant plus que la plupart des plateformes web restent opérationnelles durant le confinement.

Pourquoi communiquer maintenant ?

Les ménages disposent actuellement d’une manne de temps exceptionnelle dans leur « chez eux »[1]. Ils n’ont jamais été aussi enclins à faire des projets qu’en ce printemps 2020, un peu bousculé, faut-il bien l’avouer.

En effet, on ne se rend vraiment compte des manquements de son habitation que lorsqu’on  y est confiné... L’occasion de se projeter dans « l’après coronavirus » qui, selon toute vraisemblance, suscitera moult projets : qu’il s’agisse d’agrandissements (parce qu’on ne remarque que son logement est trop petit que lorsqu’on y est confiné de longues semaines durant), ou de rénovations (essentiellement de la cuisine et de la salle de bains – deux pièces techniques qui deviennent peu à peu des espaces de plaisance sur lesquels on ne veut plus transiger), ou encore dans la pièce de vie et le jardin (des envies de jours meilleurs, sur tous les plans...) La décoration n’est pas en reste : sols, murs, mobilier, rideaux, peintures, circulation... Tout y passe pour que sa maison retrouve ses lettres de noblesse de la cave au grenier. Sur le site de www.constructr.be, il vous est notamment possible de retrouver des milliers d’idées de projets 100% belges. Derrière chaque projet, se cachent des professionnels qu’il vous est loisible de contacter dans les plus brefs délais. A noter que 25% des visites actuelles concernent les cuisines, les salles de bains, et les agrandissement de maisons, ce qui en dit long sur les priorités des Belges dans leur maison. Les mots clés les plus utilisés sont quant à eux « cuisine moderne », « agrandissement de maisons », « salle de bain moderne » et « aménagement maison ».

A noter qu’en cette période troublée, le site ConstructR.be a enregistré une augmentation conséquente du nombre de prises de contacts avec les professionnels. Le samedi 4 avril, le nombre de visiteurs a carrément doublé par rapport au premier samedi du mois de mars ! 

Bref, le désir d’être bien chez soi est en intense progression...  

Les particuliers « enfermés » sont aussi actifs qu’ils le peuvent, plantant déjà les graines de leur futur projet à travers les infos qu’ils trouvent sur le web. Le net est en effet l’outil de communication principal avec l’extérieur en cette époque troublée. Dès le premier jour du confinement, le trafic internet fixe a en effet bondi de 70 % tous secteurs confondus[2].

Pour les professionnels, l’occasion est donnée de se manifester, si ce n’est déjà fait, en communiquant de façon fluide et ciblée. Ceci afin de se retrouver dans la « short list » des aspirants-rénovateurs/constructeurs lorsque l’économie reprendra ses droits.

La pub online... ce sont aussi de nombreux avantages... 

  • Le prix. la pub en ligne est meilleur marché que la publicité classique. Les tarifs sont en outre calculés selon la durée de la campagne. Cela permet de savoir exactement combien cela va vous coûter. Internet affiche d’ailleurs une croissance de 8% en 2019 selon l’agence média Space, tout en détenant 22% du marché actuel. Chez ConstructR, le prix d’une visibilité en ligne varie en fonction du type de visibilité souhaitée mais tourne au alentour de 1650 €/mois pour une visibilité annuelle GOLD.
  • La rapidité. Grâce à la pub en ligne, vous promouvez plus rapidement votre site web et vos offres. Dès les premiers jours, il vous est possible de mesurer les résultats. Il s’agit donc d’un formidable levier d’accélération si vous lancez votre activité ou un nouveau produit.
  • Le choix. Vous pouvez choisir le ou les visuels que vous allez utiliser ainsi que le format publicitaire. Cette diversité permet de réaliser des publicités qui attirent plus facilement l’attention des internautes.
  • L’efficacité. La publicité en ligne garantit une meilleure pénétration du marché que vous ciblez.
  • La précision. En optant pour la publicité en ligne, vous ciblez très précisément l’audience qui vous intéresse au niveau du profil, de la catégorie socio-professionnelle, et de la localisation nationale ou internationale.
  • Le suivi. Vous avez accès à des statistiques en temps réel pour mesurer les performances de vos publicités en ligne et améliorer vos campagnes au fur et à mesure.

Les données télécoms le prouvent : les Belges restent bien chez eux. D’après les premières mesures de la task force 'Data Against Corona', mise en place par le gouvernement fédéral pour tenter d'analyser les données sur la dispersion du virus, les Belges ont passé, la semaine du 30 mars au 4 avril, 79% de leur temps dans les limites de leur commune. Il ressort également que les déplacements, surtout de longue distance, ont fortement chuté. Sur la base des données agrégées, et donc anonymes, des opérateurs des télécommunications, les déplacements en dehors du code postal du domicile ont diminué, en moyenne, de 54% en un mois. Les déplacements de plus de 40 km, eux, ont carrément chuté de 95%, en moyenne (source : www.vrt.be)

Source : www.lalibre.be

Cet article vous a t-il plu?

Plus de ConstructR

Vivre en tiny house, comment est-ce que cela marche?
2192d65836f80432acc345f17ad80e66
Lire cet article
Les avantages et inconvénients du poêle à pellet.
a000df6aa6a5453984c2d4e4417e4878
Lire cet article
Quelle lampe choisir en 2019?
869604ebb062443fda1a7716499eb05f
Lire cet article

S'inscrire

Inscrivez-vous pour découvrir les dernières inspirations et conseils pour votre projet