Combien coûte un architecte ?

En terme de rémunération, il n’existe aucune règle : ni plafond, ni seuil ! Chaque architecte fixe en effet le tarif qu'il souhaite. Pour éviter les surprises, chaque mission sera donc clairement définie...

En vertu du principe de libre concurrence, les honoraires de l’architecte sont librement négociés entre le professionnel et le maître d’ouvrage. La nature du projet, l’importance de la mission (coût de l’opération, complexité du projet…), et bien sûr la notoriété de l’architecte, influencent directement le calcul de ses honoraires. Plusieurs méthodes de calcul existent.

Le montant forfaitaire

Il s’agit de l’alternative la plus intéressante pour le maître d’ouvrage. Sur base d’une estimation préalable, l’architecte applique un prix forfaitaire quant au travail à accomplir. Toutefois, il n’est pas toujours possible d’évaluer à l’avance le coût de chaque tâche. De plus, l’architecte dépend d’autres intervenants (les corps de métier, la commune pour le permis d’urbanisme…). Lorsque la surface de construction est inférieure à 170 m2, la rémunération au forfait est habituellement utilisée.

La rémunération au pourcentage

C’est souvent la solution retenue pour une mission complète.

Dans le cadre d’une nouvelle construction, les honoraires oscillent entre 7 et 10% du montant des travaux. Pour une rénovation, le pourcentage varie entre 12 et 15%. En effet, le travail de l’architecte reste le même, même si rénover coûte moins cher que construire. Par ailleurs, il existe alors une responsabilité supplémentaire : celle liée au bâtiment existant.

La rémunération au tarif horaire

Les architectes privilégient cette solution pour les missions courtes et bien définies : une consultation, une mission de conseil ou d’expertise. Autre possibilité : la rémunération au mètre carré.

Évidemment, rien n’empêche de combiner ces différentes rémunérations. Mais quel que soit le mode de paiement, veillez à anticiper le coût de l’architecte. Pour ce faire, soyez clair quant aux missions que vous lui confiez  N’hésitez pas non plus à consulter plusieurs architectes et à comparer les services qu’ils offrent.

Le paiement

Les honoraires sont payés « par phase », selon l’avancement des travaux et conformément à ce qui a été établi dans le contrat. Il n’y a pas de règle, mais de manière générale, le maître d’ouvrage paie un acompte convenu. Ensuite, les paiements se succèdent : 20% lors de l’avant-projet, 20% lors de la demande du permis d’urbanisme, 20% lors des appels d’offres aux entrepreneurs, 20% selon l’avancement des travaux, et enfin le solde à la réception.

Pour vous aider, voici un outil bien pratique développé par l’Ordre des Architectes. Il vous donne une estimation du nombre d’heures de prestation qu’impose votre projet.

cet article vous a t-il plu ?

plus de ConstructR

L’influence des couleurs dans notre intérieur
02a6801d9c067c31189b5112fc05d963
Lire cet article
Vivre en tiny house, comment est-ce que cela marche?
2192d65836f80432acc345f17ad80e66
Lire cet article
Les avantages et inconvénients du poêle à pellet.
a000df6aa6a5453984c2d4e4417e4878
Lire cet article

S'inscrire

Inscrivez-vous pour découvrir les dernières inspirations et conseils pour votre projet