Choisir une entreprise clé-sur-porte : Comment être sûr de ne pas se tromper ?


Construire est l’aventure d’une vie. Pour se faciliter la tâche, le principe du clé-sur-porte est tout indiqué puisque l’entreprise de construction se charge alors de tout pour vous de A à Z. Mais encore faut-il signer avec la « bonne entreprise ». Voici quelques pistes pour vous y aider... 
  

  • L’importance du catalogue. Pour savoir quel style de maisons neuves l’entreprise construit, rien de tel qu’une balade à travers les pages du catalogue d’une société comme Maisons Blavier. Vous y trouverez une foule d’informations concernant le type de maisons, les prix de la construction, le style, le processus de construction, le cahier des charges, les témoignages des clients, mais aussi l’historique, les maisons témoins, les terrains en portefeuille... Pour plus d’infos, rendez-vous sur la page suivante du site de Maisons Blavier : https://www.blavier.be/fr/catalogus-blavier/

  • La rencontre avec un conseiller en construction. Il s’agit d’une étape cruciale pour prendre la température de l’entreprise de construction. Vous sentez-vous en confiance, compris, écouté ? Le conseiller en construction sait-il de quoi il parle, vous semble-t-il fiable et professionnel ? Vous conseille-t-il de façon personnalisée par rapport à ce que vous souhaitez ? N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec les conseillers de Maisons Blavier pour constater le professionnalisme de nos conseiller en construction.

  • La visite des maisons témoins. Maisons Blavier dispose d’une dizaine de maisons témoins partout en Belgique. Ces dernières sont de véritables témoignages du savoir-faire de l’entreprise clé sur porte Maisons Blavier. De plus, elles permettent de s’inspirer en plus des modèles d’inspiration, de se faire une idée des surfaces, de la circulation, des matériaux et du type de façade souhaité. Visitez-en plusieurs avec votre conseiller Maisons Blavier : c’est toujours une opération enrichissante. Retrouvez les adresses de nos maisons témoins Maisons Blavier ici: https://www.blavier.be/fr/maisons-temoins/

  • Les journées portes-ouvertes organisées par Maisons Blavier. Plus que la visite d’une maison témoin, les journées portes-ouvertes offrent une immersion totale dans l’esprit et la philosophie de l’entreprise de construction. On y discute avec les conseillers tandis que le propriétaire de la maison vous fait part de son expérience avec l’équipe de Maisons Blavier... Et l’on repart assuré que Maisons Blavier est le partenaire idéal pour la construction de sa maison neuve ! N’hésitez pas à consulter notre page événements pour connaitre les prochaines portes ouvertes de Maisons Blavier : https://www.blavier.be/fr/nos-evenements/

  • Le respect de la loi Breyne. Une société de construction fiable telle que Maisons Blavier respecte toujours la loi Breyne. En quelques mots, celle-ci protège les maîtres d’ouvrage au niveau des prix, des délais, elle définit la réception provisoire et définitive en bonne et due forme, assure des clauses de pénalité en cas de retard,... Vous souhaitez en savoir plus ? Découvrez notre article à ce sujet sur le blog de Maisons Blavier.


A quoi sert une étude de sol et quel est son impact ?

L'étude de sol commandée par Maisons Blavier est une étape essentielle pour garantir la construction d’une maison neuve sur des bases solides. En effet, elle permet de déceler d’éventuels particularités (terrain marécageux, argileux, remblais, cavité souterraine, nappe phréatique...) et de réaliser des fondations adaptées pour votre construction neuve sur mesure.

Concrètement, une étude de sol est un ensemble de moyens techniques et humains visant à caractériser la nature du sous-sol. Les résultats détermineront le type de fondations nécessaires à la réalisation d’une construction solide. Selon la composition du sol, les fondations ne seront en effet pas les mêmes. Bien-sûr, l’étude de sol a un certain coût (on parle de 1% du budget total de la construction), mais il y va de l’avenir de votre maison...

Quels sont les risques si on n’effectue pas une étude de sol ? 

Des fondations mal adaptées au terrain peuvent causer des problèmes tels que des fissures, glissements de terrain, remontées d'eau par capillarité, tassements et/ou gonflements du terrain,... Tout cela engendre des surcoûts, voire l'arrêt des travaux. Des problèmes d'ouverture et de fermeture des portes et fenêtres peuvent aussi apparaître. Il peut également y avoir un décollement des constructions annexes (garage...). Inutile de préciser que chez Maisons Blavier nous réalisons toujours une étude de sol.

Quand réaliser l'étude de sol ? 

Cette étude sera réalisée avant le premier coup de pelle, assurément. Les éventuelles complications les plus souvent rencontrées sont liées à : 

  • Une terre argileuse. Celle-ci est responsable de fissures, lézardes et autres sinistres.
  • Des zones de remblais. Sur ce type de terrains très hétérogènes et instables, des tassements inégaux et des glissements peuvent se déclencher et modifier l'assise de la maison. 
  • La présence d'une nappe phréatique de surface ou d'une source peut aussi provoquer de sérieux désordres.

Une fois l'étude de sol réalisée, un rapport reprendra l’ensemble des prescriptions géotechniques pour construire en toute sécurité. On y trouvera des cartes, la description du risque géotechnique du site, le type de fondations préconisé, les éventuelles nécessités de drainage... Ce document sera présenté à l’entreprise de construction Maisons Blavier qui évaluera le type de fondations nécessaires pour la bonne réalisation de votre projet.

Les différents types de fondations pour les nouvelles constructions

  • Les fondations directes (fondations superficielles)

Il s’agit du système le plus courant. Concrètement, à l’aide de béton non armé, on réalise une zone élargie sous tous les murs porteurs. La calcul de l’épaisseur des zones élargies est essentiel : un mur large nécessite un support plus important qu’un petit mur intérieur de faible épaisseur.

  • Les fondations sur semelles

Ce système est semblable à la méthode précédente, mais s’effectue avec du béton armé. Il faudra moins de matériau parce que le béton armé est plus solide. Il nécessite moins de béton, mais le tout s’avère plus coûteux.

  • Les fondations sur pieux ou puits

Cette méthode est utilisée lorsque le sol d’assise est trop profond, par exemple dans le cas de sols marécageux, de terres rapportées. Dans ce cas, des pieux ou puits en béton sont vissés, battus ou forés dans le sol à des endroits bien précis. Ces fondations sont très stables, mais onéreuses.

  • Le radier (ou dalle flottante)

Il s’agit d’une fondation de type plateforme en béton armé, qui a pour fonction de soutenir la future construction. Ce système permet une bonne répartition des charges, surtout en cas de sol de qualité peu fiable.


Le terme « flottant » signifie que la dalle n’est pas soutenue par des socles de fondation, mais directement coulée dans le sol. Lorsque l’on construit sur terre-plein (sans cave ni vide sanitaire), on choisira très souvent une dalle flottante. Toutefois, un radier ne peut pas être réalisé sur n’importe quel sol : si sa portance est trop faible, par exemple, le système des pieux/longrines sera privilégié.

A quoi sert une étude d'ingénieur et quel peut-être son impact ?

En général, c’est l’architecte qui fait appel à un ingénieur en stabilité pour calculer tout ce qui se rapporte à la structure portante de l’habitation : les fondations, les murs porteurs et les poutres en acier. Il garantit que le concept de l'architecte est valable, qu’il est sans risque d'affaissements ou de fissurations. 

Un ingénieur en stabilité calcule si le projet de l'architecte est faisable techniquement. Son intervention a lieu lors de l’avant-projet.

L'étude de stabilité qu’il réalise se concentre sur tous les aspects du projet qui influencent la portance de la nouvelle construction. Le sous-sol est-il suffisamment stable ? A quelle profondeur les fondations de la construction doivent-elles être posées ? De quel type doivent-elles être ? Quelle épaisseur pour l'armature et le coffrage ? Les linteaux sont-ils suffisants pour les travées, ouvertures de portes et fenêtres ? Faut-il prévoir des poutres en acier ou en béton ?

Quel type d’hourdis utiliser et comment les placer ? etc.

Comment procède-t-il ?

Dans le cas d’une construction neuve Maisons Blavier, les plans de l’architecte sont le point de départ du projet d’étude. L’ingénieur lit les plans de haut en bas, c’est-à-dire du toit jusqu’aux fondations en suivant la force de gravité. Il s’attarde d’abord sur les ouvertures de fenêtres et sur la superposition des murs porteurs aux différents étages. S’ils ne se superposent pas sur deux niveaux, il devra chercher comment répartir les charges.

Certains ingénieurs en stabilité travaillent actuellement avec des modèles 3D de la maison pour se faire une idée précise de la descente de charges. Ces logiciels permettent de calculer directement la descente de charges jusqu’au niveau des fondations.

De bonnes fondations

Une fois que les éléments de la nouvelle construction neuve ont été analysés du toit aux fondements, l’ingénieur détermine le type de fondations requises pour porter cette construction sur mesure. Il tient alors compte du poids de la bâtisse elle-même, mais aussi de la qualité du sous-sol. En effet, un sous-sol en sable, argile ou limon exige une réponse différente au niveau des fondations.

Signalons que dans certains cas, il est moins onéreux de prévoir une cave ou un vide ventilé pour obtenir des fondations à portance suffisante, plutôt que de poser des fondations spéciales ou de creuser et d’évacuer les terres instables.

Pour estimer la portance du sous-sol, l’ingénieur examine des cartes géographiques et demande des analyses (complémentaires) du sol. Sur base de ces données, il propose le type de fondations le plus adapté.

Quelles sont les garanties liées à la construction avec Maisons Blavier ?

La loi Breyne, la fiabilité de l’entreprise,  la charte des constructeurs... Les raisons de faire confiance à l’entreprise de construction Maisons Blavier sont nombreuses. Petit récapitulatif des raisons de signer avec Maisons Blavier les yeux fermés. 

  1. La loi Breyne, parfaitement respectée par Maisons Blavier
  • La loi Breyne, entrée en vigueur en 1971, a été mise en place pour protéger l’acquéreur et l’entrepreneur dans un projet de construction ou de vente de maison clé sur porte. Il faut savoir que tous les entrepreneurs n’y sont pas soumis. Maisons Blavier respecte cette loi Breyne.

  • Dans l’ensemble, la loi Breyne offre une protection maximale aux futurs propriétaires de maison clé-sur-porte. Le but étant de pénaliser l’entrepreneur ou le promoteur immobilier de mauvaise foi qui essaie de se soustraire aux obligations qui lui incombent.

  • La loi Breyne s’applique aux entreprises de construction disposant du label de qualité « chartes des constructeurs d’habitations individuelles » tel que Maisons Blavier. Cette dénomination permet déjà à l’acquéreur d’avoir une garantie du professionnalisme et de la fiabilité de l’entrepreneur ou du promoteur immobilier. Mais il ne s’agit que d’une garantie relative et non d’une protection. C’est dans cette optique que la loi Breyne vient en appui pour protéger le propriétaire.

  • La loi Breyne assure le respect des prix et des délais. Le promoteur, l’entrepreneur ou la société de construction doivent veiller à ce que le délai d'exécution et les prix fixés soient scrupuleusement respectés.

  • Elle impose un contrat clair et complet. Chez Maisons Blavier, l’ensemble de vos postes sont parfaitement détaillés.

  • Elle fixe le montant de l’acompte. Celui-ci ne peut excéder 5% du prix total fixé pour l'habitation.

  • Elle détermine le montant à payer. La somme due pour l'acheteur ne peut être supérieure au prix des travaux exécutés. La société clé-sur-porte ne peut pas non plus exiger de paiement avant la conclusion du contrat.

  • Elle définit la réception. Celle-ci doit s’effectuer toujours en deux phases : la provisoire et la définitive.

  • Elle détermine le cautionnement. Celui-ci est fixé à 5% du prix du bâtiment, à verser dans un fonds. Et ce, en guise de protection de l'acheteur contre une faillite éventuelle.

  • Elle établit la clause de révision du prix. En cas d'application de celle-ci, il convient de tenir compte des paramètres définis le jour de la signature du contrat.

  • Elle assure l’indemnisation. Si le contrat n’est finalement pas signé, celle-ci ne peut excéder 5% du prix total ou du montant du dommage effectif subi par l'acheteur.

La garantie décennale 

La garantie décennale est une garantie légale de la part du constructeur couvrant la réparation de certains dommages pendant 10 ans. Les travaux couverts sont ceux qui compromettent la stabilité de l'ouvrage ou qui le rendent impropre à son usage, comme par exemple de grandes fissures, un glissement de terrain, un défaut d'étanchéité...

Ces dommages peuvent concerner la toiture, la charpente, les murs... En revanche, ils ne comprennent pas les portes ou les fenêtres. Mais ils peuvent porter sur un élément d'équipement indissociable de l'ouvrage, c'est-à-dire qui ne peut être enlevé, démonté ou remplacé sans détériorer l'ouvrage qu'il équipe (par exemple des canalisations encastrées).

Chez Maisons Blavier, un service après-vente est spécialement là pour vous garantir une intervention rapide et performante si cela devait être envisagé.

La charte des constructeurs 

Maisons Blavier appartient à la charte des constructeurs. Une particularité qui atteste de la qualité, de la compétence et de la fiabilité de l’entreprise clé-sur-porte Maisons Blavier. Les signataires de la charte répondent à un certain nombre de conditions strictes. Celles-ci protègent les intérêts du maître d’ouvrage au maximum au fil de la construction... Ces entreprises sont officiellement agréées en catégorie D, au moins pour la classe 2. Elles prouvent de cette façon qu’elles sont saines sur le plan technique, économique et financier. Elles s’engagent aussi expressément à respecter les dispositions de la loi Breyne.

Un budget respecté 

Chez Maisons Blavier, les modèles « All-In » comprennent tous les frais liés à la construction complétés d’un budget pour la cuisine, du parquet à l’étage, des frais d’architecte et de toutes les études à réaliser pour la construction. La seule inconnue est donc liée aux caractéristiques du terrain. Pas de surprise, donc : vous pouvez dormir sur vos deux oreilles du jour de la signature jusqu’à la réception définitive.

Hormis la présentation de ces modèles d’inspiration All-In, l’ensemble des devis de Maisons Blavier sont réalisés en toute transparence. Ils détaillent chaque poste individuellement afin que vous puissiez vous rendre compte de l’impact de chacun de vos choix. Nos conseillers en construction vous remettent un prix juste sur lequel vous pourrez vous baser en toute confiance.

cet article vous a t-il plu ?

S'inscrire

Inscrivez-vous pour découvrir les dernières inspirations et conseils pour votre projet