L’avenir est aux réseaux de chaleur

Les objectifs climatiques pour 2050 sont ambitieux, mais inévitables. Il est important de recourir à tous les moyens à notre disposition pour atteindre de manière responsable l’objectif de zéro émission de COd’ici 2050. Pour y parvenir, il faut un large éventail de moyens pour réduire et, à terme, arrêter l'utilisation de combustibles fossiles. Pensez notamment aux divers vecteurs énergétiques tels que les combustibles gazeux, l'électricité et les réseaux de chaleur. 


Une solution idéale 

En tant que consommateur, il n’est pas possible d’opter pour un réseau de chaleur (aussi connu comme chauffage urbain et chauffage de quartier), mais dans les décennies à venir, toujours plus de foyers seront raccordés aux réseaux de chaleur. Lors de la construction d’un nouveau quartier, c’est une solution idéale. Nous estimons important de partager de l'information à ce sujet, même si Remeha ne fournit pas de produits et services liés aux réseaux de chaleur. 


Un potentiel énorme 

Les réseaux de chaleur sont des réseaux, des moyens de transport pour l’approvisionnement collectif en chaleur. Il s'agit d'un réseau souterrain de conduites dans lesquelles circule de l'eau chaude. Cette eau chaude est utilisée pour chauffer les habitations, les bureaux et autres bâtiments et pour leur fournir de l'eau chaude. La plupart d'entre eux sont des habitations qui bénéficient de la chaleur résiduelle ou de l'énergie géothermique. Potentiellement, des villes entières peuvent tirer profit de cette forme de chauffage et de production d'eau chaude. 


Comment ça marche?

Actuellement, la chaleur (résiduelle) provient de l’industrie, de la combustion de la biomasse, de l’énergie géothermique, de la chaleur de surface et des eaux usées. L’énergie des panneaux solaires peut également être stockée sous terre jusqu’à ce que le besoin en chaleur se fasse sentir en hiver. Un réseau de canalisations assure la distribution de l’eau chaude vers les habitations individuelles. Au moyen d'un échangeur de chaleur, l'énergie peut être utilisée pour chauffer l’habitation et l'eau. Les eaux refroidies sont évacuées également par le réseau. 


Avantages et désavantages

Comme utilisateur d’un réseau de chaleur, on est moins flexible et il n’est pas possible d’augmenter rapidement la température de quelques degrés. De plus, on n’est pas libre de choisir un fournisseur: on dépend de la commune ou de la province. Par contre, un réseau de chaleur consomme moins d’énergie qu’une configuration avec des chaudières individuelles. Il en résulte de plus faibles émissions de CO2. Et très important: la livraison est fiable. Et pour les imprévus, il est utile de faire installer une chaudière. Le passage à une énergie plus durable peut être réalisé sans que l'utilisateur ne subisse trop d'inconvénients. Ce sont là des avantages évidents. Il n'est pas surprenant que les réseaux de chaleur soient à la hausse. 


Nous ne croyons pas en une solution unique 

Remeha est d'avis que notre approvisionnement en énergie doit être un mélange dans lequel il y a de la place pour différents vecteurs énergétiques. Nous sommes réalistes: à notre avis, il y a plusieurs voies qui mènent à la durabilité. De cette manière, nous pouvons atteindre les objectifs climatiques et œuvrer en faveur d'une société durable. Les combustibles gazeux, l'électricité et les réseaux de chaleur contribuent tous ensemble à rendre la Belgique plus durables et donc à réduire les émissions de CO2.


cet article vous a t-il plu ?

plus de Remeha

Que savez-vous déjà de la pompe à chaleur tout-électrique?
282497920bac2090ec97224e0d72dbd9
Lire cet article
Les produits hybrides, en savoir tout!
a88c80ad00837ccab0363d7d998fab93
Lire cet article
Éco-rénovation, tout le monde peut la réaliser!
606732b1f0a69de73bc7d36231edbcf5
Lire cet article

S'inscrire

Inscrivez-vous pour découvrir les dernières inspirations et conseils pour votre projet